Le bécasseau sanderling

Mise à jour le 

Nom latin : Calidris alba

Le bécasseau sanderling est un petit limicole légèrement plus grand et plus trapu que le Bécasseau variable, avec une face et un ventre beaucoup plus blancs, et un bec plus court et droit.

En vol, on remarquera la large barre alaire blanche. Le juvénile a un dessus fortement quadrillé de noir et blanc, nuancé au début de beige-rosé sur la tête et la poitrine.

la période de nidification, il niche dans la toundra pierreuse composée de rares lichens et de plantes rases clairsemées de l’Arctique, en Alaska, dans le nord canadien, sur les côtes nord et nord-est du Groenland et en Sibérie (Taïmyr, Nouvelle Zemble, Lena et îles de Sibérie).

Le Bécasseau sanderling affectionne les plages de sables au contact immédiat de la zone de flux et de reflux des vagues. Il fréquente également les laisses de mers à la recherches de proies (amphipodes, diptères, cadavres d’animaux…).

Le Bécasseau sanderling est présent toute l’année en baie de Saint-Brieuc. Des effectifs importants sont régulièrement observés en période migratoire (près de 2000 individus). Les comptages montrent un accroissement très important des effectifs de Bécasseau sanderling depuis le début des années 2000. Sur la période 1997/2005, 30 individus en moyenne étaient observés lors du Wetlands pour 345 individus sur la période 2006/14. Depuis 2014, les effectifs se situent entre 400 et plus de 800 individus en janvier.

En savoir plus :