L'ophiure

Mise à jour le 

Nom latin : Acrocnida spatulispina

De la famille des échinodermes, les ophiures possèdent 5 bras longs et fins articulés et flexibles qui se cassent facilement.

Comme beaucoup d’échinodermes, les ophiures ont d’excellentes capacités régénératrices, et peuvent perdre un ou plusieurs bras sans danger pour leur survie, puisqu’elles pourront le reconstituer en quelques semaines ou mois. Ainsi, elle utilise l’autotomie comme mécanisme de défense, abandonnant un bras à leur agresseur.
La bouche est entourée par 5 mâchoires et les plaques et types de dents permettent son identification. Elles ne possèdent pas d’anus. La très  large majorité des ophiures sont des animaux nocturnes. Elles fuient la lumière en se dissimulant sous des objets, dans des anfractuosités ou dans le sédiment. Très souvent, elle est de même couleur que son habitat. Elle se nourrit de petits mollusques et d’annélides.

Jusqu’en 2010, en Bretagne nord, on ne différenciait pas Acrocnida brachiata vivant dans la zone intertidale et la zone subtitale. Seule une analyse génétique a pu montrer qu’il s’agit de 2 espèces distinctes : Acrocnida brachiata en subtidal et l’Acrocnida spatulispina sur l’estran.