Le canard souchet

Mise à jour le 

Nom latin : Anas clypeata

Le Canard souchet se remarque d’abord par son bec long, large et massif. De loin, le mâle se rapproche du Tadorne de Belon avec sa tête verte foncée, son cou blanc, et son ventre et ses flancs de couleur brun-rouge. La femelle est très semblable à la femelle Colvert, grise tachetée jaune.

Le Canard Souchet occupe en petits groupes ou en couple les lacs et étangs marécageux à végétation fournie, mais aussi les marais avec assez d’eau libre d’Eurasie et d’Amérique du Nord en été. Migrateur, il hiverne près des étangs, des lagunes littorales et des estuaires d’Europe Occidentale et d’Afrique Tropicale en hiver. Cette espèce présente un fort instinct territorial, le mâle défendant avec acharnement le territoire du couple (5-30ha).

Ce canard se nourrit de petit crustacés planctoniques, de larves d’insectes, de mollusques et d’algues. Son bec est un outil très efficace pour filtrer les eaux superficielles.

Le nid est construit par la femelle : caché parmi la végétation, il est garni de duvet de de végétaux. La dizaine d’œufs est fauve à vert olive pâle. La femelle les couve pendant une vingtaine de jours. Généralement le mâle reste auprès du nid jusque la ponte. Néanmoins, il peut rester plus longtemps. Les oisillons sont nidifuges, s’envolent et s’émancipent en même temps : après 45jours environ. Seulement 56% d’entre eux survivront. La première nidification a lieu après un an.

Quelques dizaines de Canards souchets sont présents chaque hiver sur la Réserve naturelle.

En savoir plus :