Le phoque veau marin

Mise à jour le 

Nom latin : Phoca vitulina

Il est capable de plonger en apnée pendant 10 à 15 minutes, il peut alors descendre jusqu’à 200 mètres de profondeur.

Le phoque veau marin vit le long des côtes maritimes. Il affectionne particulièrement les côtes sableuses. Il reste toujours à proximité de la mer, mais parfois, certains individus remontent les fleuves, comme la Seine, sur plusieurs dizaines de kilomètres. Il est possible de l’apercevoir également dans certains ports.

Bien qu’il choisisse souvent de se reposer au sec, le phoque peut également dormir très brièvement sous l’eau. À la verticale, entre deux eaux ou allongé sur le fond, ce mammifère marin peut s’y assoupir pendant quelques minutes avant de remonter respirer à la surface.

Durant la journée, les phoques veaux marins alternent entre période de pêche et période de repos. Ces activités sont rythmées le plus souvent par les marées, qui ramènent avec elles les poissons dont ils se nourrissent.

L’aire de répartition du phoque veau marin est étendue, elle couvre les côtes Nord de l’Océan Atlantique (Manche et Mer du Nord) et de l’Océan Pacifique. En Europe, on le rencontre en France (Bretagne, Normandie, Picardie), aux Pays Bas, jusqu’à la Mer Baltique, et en Ecosse.
Les taches sur la tête caractérisent chaque phoque et peuvent permettre une reconnaissance individuelle.

La taille des veaux marins varie entre 1,4 m et 2 m. Habituellement, ce sont les femelles les plus petites. Elles sont également plus légères, leur poids varie entre 45 et 77 kg. Les mâles, quant à eux, pèsent de 60 à 125 kg maximum. Le mâle a une espérance de 25 ans et la femelle de 35 ans.

En France, il est classé "en danger". En cause, la pollution aux hydrocarbures et le tourisme, car la reproduction a lieu l’été, à la même période où les flux de touristes sont plus conséquents que le reste de l’année.

En baie de Saint-Brieuc, il est observé régulièrement, souvent en fond d'anse d'Yffiniac, qui est une zone de protection renforcée, où les individus trouvent une zone de quiétude. Cela illustre bien l'importance des zones de protection forte (ZPF). Or ses zones ne représente que 0,2 % au sien des aires marines protégées en eaux métropolitaines françaises.

 

 

Veau marin vs phoque gris

Le phoque veau-marin (Phoca vitulina) est avec le phoque gris (Halichoerus grypus) l’espèce la plus souvent observée sur nos côtes.
Le veau marin a une tête différente des autres phoques.  Sa tête ronde et son museau bien distinct qui lui donne un air de chien. Son front est assez marqué de profil. A la différence des autres phoques, il possède un nez légèrement retroussé et des narines rapprochées forment un V.