La coque

Mise à jour le 

Nom latin : Cerastoderma edule

La Coque est un bivalve dont la coquille formée de 2 valves symétriques, ovales et épaisses peut mesurer jusqu’à 4 – 5 cm.

La Coque vit enfouie en permanence dans le sable. Elle est ainsi protégée des vagues mais aussi des nombreux prédateurs.

La Coque filtre l’eau de manière active grâce à l’ouverture de deux siphons à la surface du sédiment. L’eau traverse ses branchies lui apportant de l’oxygène puis des palpes retiennent le plancton et les particules de matières organiques. Tous ces éléments sont agglomérés dans un mucus et dirigés vers la bouche grâce à de très nombreux cils formant une sorte de tapis roulant.

Enfouie dans le sable, la Coque est un maillon incontournable des chaînes alimentaires de l’écosystème côtier. Consommée, entre autres, par de nombreux oiseaux, elle représente également un enjeu économique en baie de Saint-Brieuc, puisqu’elle fait l’objet d’une exploitation commerciale par une vingtaine de pêcheurs professionnels, et attire tout au long de l’année de nombreux pêcheurs amateurs. Mais c’est aussi, pour les scientifiques, une source d’information importante sur la qualité de l’eau et sur le fonctionnement écologique de la baie. C’est pour cela que la Réserve naturelle a engagé un programme de recherche sur cette espèce sentinelle.

Les coques vivent en moyenne 2 à 4 ans mais peuvent exceptionnellement atteindre 10 ans. Leur maturité sexuelle est atteinte dès leur première

Evaluer la ressource :

Evaluation des coques 2021 

La reproduction des coques a été cette année exceptionnelle (le record depuis 2001). Les modèles évaluent que cette année 6.4 milliards de coques sont nées. C’est un peu supérieur au précédent record de 2008 (6 milliards) alors qu’en moyenne l’estran produit annuellement 1,7 milliard de jeunes coques.

Le rapport sur l'évaluation du gisement de coque en 2021

En cartes

Ensemble  des cartes interactives sont ici.