Le gobemouche gris

Mise à jour le 

Nom latin : Muscicapa striata

Le gobemouche gris est un petit oiseau (14,5 cm) très discret, de part son plumage gris brun et son chant. Son bec proéminent et pointu lui permet d’attraper les insectes sur les feuilles ou sur le sol.

On peut le rencontrer dans les parcs, les jardins, les petits bois, les bords de rivière, les clairières. Ces zones doivent être suffisamment dégagées pour qu’il puisse chasser. D’ailleurs c’est un redoutable chasseur d’insectes volants (mouches, papillons, moustiques, guêpes, libellules). Son comportement de chasse est typique : dressé sur un perchoir sur lequel il peut rester longtemps à l’affût, il s’élance subitement d’un vol rapide pour capturer l’insecte en l’air, dans un arbre ou à terre.

La nidification a eu lieu de fin mai à fin juillet, parfois même en août pour les dernières nichées. Le nid, fait de radicelles, de mousse et de lichen, est construit souvent dans une plante grimpante ou dans une cavité d’arbre ou de mur. La femelle couve seule ses 4 ou 5 œufs verdâtres tachés de rouille. Une fois nés, les jeunes demeurent longtemps avec leurs parents qui les nourrissent.

L’alimentation du Gobemouche gris en fait nécessairement un oiseau migrateur. Il quitte l’Europe à partir d’août jusqu’à mi-octobre pour rejoindre l’Afrique tropicale, tant en savanes qu’en forêts tropicales. Le retour printanier a lieu début mai.

L’espèce est en déclin en Europe à cause de l’emploi massif de pesticides en agriculture, de la disparition des vieux arbres avec cavités mais aussi de la sécheresse extrême et la désertification galopante dans les habitats hivernaux.

Sur la réserve naturelle, le nidification a été observé près du site de Boutdeville.