submenu limitempty submenu
submenu limitempty submenu

Découverte de la réserve

Toutes les espèces

Le Lézard vert

Lacerta viridis

Comme son nom l’indique, c’est un lézard de couleur… verte ! Enfin surtout pour le mâle qui arbore cette couleur vive finement tachetée de noir et de blanc. La femelle, quant à elle, est plus terne et possède souvent sur le dos et les flancs des lignes longitudinales claires, plus ou moins discontinues.

Pouvant atteindre une quarantaine de centimètres, c’est le plus grand de nos lézards bretons. Il se nourrit principalement d’insectes mais ne dédaigne pas les lombrics, les mollusques, occasionnellement les œufs ou les oisillons de petites espèces, les petits rongeurs, parfois même les fruits et d’autres lézards. Pour s’abreuver, il lèche les gouttes de rosée déposées le matin.

La période des amours commence au printemps après 5 mois d’hivernage dans un terrier, sous une pierre ou un amas de végétaux. La gorge du mâle se teinte plus intensément en bleu et celui-ci se livre alors à des combats parfois très violents pour conquérir sa promise.

Le Lézard vert vit entre 5 et 9 ans, un maximum de 16 ans ayant été observé. Animal craintif, il ne se fait repérer du promeneur que par le bruit qu’il fait lorsqu’il fuit dans les
broussailles. Il est plus aisé de l’apercevoir le matin où, encore engourdi, il se chauffe aux premiers rayons du soleil.

Comme la plupart des lézards, il a la possibilité, grâce à des vertèbres désolidarisées, de se séparer de sa queue par simple contraction musculaire (phénomène d’autotomie). Cela est utile à sa survie car le membre séparé du corps s’agite encore quelques instants et le prédateur s’y intéressant en général, laissera le temps au lézard de s’échapper.

Autres espèces
Conception du site : agence Loesys