submenu limitempty submenu
submenu limitempty submenu

Découverte de la réserve

Toutes les espèces

La Patelle commune

Patella vulgata

La Patelle ou arapède ou bernique possède une coquille conique épaisse qui lui a valu le surnom de « chapeau chinois ».

La Patelle passe la moitié du temps à l’air et l’autre sous l’eau car elle aime se trouver sur la zone de balancement des marées. Ce mollusque gastéropode, c’est-à-dire dont l’estomac se situe dans le pied (comme l’escargot).

Adhérant par son pied faisant office de ventouse, elle peut ainsi retenir suffisamment d’eau pour assurer sa survie entre les marées. Elle est capable de mener une vie ralentie, de supporter de longues dessiccations et des variations importantes de salinité et de température. La légende veut que la patelle reste toute sa vie au même endroit, sur son même rocher….mais c’est une légende….

La patelle est une mangeuse de micro-algues ; tout en rampant sur son pied, elle est capable de se nourrir en raclant les rochers avec sa radula, sorte de langue pourvue de nombreuses rangées de petites dents, au rythme moyen de 5mm/min. Elle peut vivre une quinzaine d’années. A leur maturité sexuelle (vers 9 mois) toutes les patelles sont mâle avant de devenir femelle entre 4 à 7 ans plus tard.

En février 2015, les dents de patelles ont été élevées au rang de matériau biologique le plus résistant au monde. Asa Barber de l’Université de Portsmouth au Royaume-Uni et ses collègues ont en effet analysé la structure et le matériau, cent fois plus fin que le diamètre d’un cheveu, pour conclure que les dents des patelles contiennent de la goéthite, un minéral très résistant, et qu’il faut une pression d’au moins 3 gigapascal pour les fissurer.

A noter que l’Huîtrier-pie peut consommer les patelles en arrivant à la décoler de son rocher. sur l’île de Lundy au sud-ouest de l’Angleterre, ces beaux oiseaux que sont les Huîtriers pie se nourrissent presque exclusivement de patelles.

Autres espèces
Conception du site : agence Loesys